Le programme Maroc Émoi 2018-2019 : priorité au darija

Apprendre l'arabe marocain (darija)

[Temps de lecture : 15 mn, soit moins de la moitié d'un épisode de série sur Netflix ​;)]

​Salaaam aleikoum, hello, hola !


​Il y aura pour Maroc Émoi, un avant​ et un après cet article.

​Cela fait quelques semaines que je n'ai pas publié sur le blog et certaines personnes parmi vous commençaient à rechercher activement ce que j'étais devenue...

Mea culpa, samho liya, sorry, perdón, Vergebung, pardon !

​​Si je prends la peine d​'expliquer ​ce qui va suivre, c'est que je considère le public qui suit ce blog, la "famille Maroc Émoi" comme j'aime l'appeler, partie intégrante de ce ​concept.

​Pourquoi ​ai-je donc disparu (temporairement) de la surface du globe ?

La véritable raison, c'est qu'a​près un peu plus d'une année passée aux commandes de ​ce blog, j'ai eu l'occasion de beaucoup apprendre, beaucoup tester, pour au final réaliser qu'il y avait dans ma vie d'entrepreneure un certain nombre de choses qui ne me convenaient pas​.

Cette prise de conscience a entraîné chez moi un besoin irrépressible de réflexion ​afin de faire le tri dans tout ce que je voulais maintenir dans Maroc Émoi, et ce que je voulais supprimer.

Ainsi, ces trois mois ​m'ont permis d'aboutir à trois points : un bilan, un programme, et une décision "culottée".

Si tu es pressé(e), tu peux aller directement lire la partie concernant le programme de cette année (la plus importante), et comme toujours, t'aider de l’ascenseur 😉

​​Le bilan 2017-2018 de Maroc Émoi : à prendre et à laisser

Ma réflexion sur la première année de Maroc Émoi m'a amenée aux constats suivants :

  • ​Pour être efficace, il est plus judicieux d’œuvrer sur une thématique ​à la fois :

Initialement, Maroc Émoi a vu le jour pour conseiller et accompagner les personnes, notamment les femmes, désireuses de s'installer au Maroc.

Or, au fil des mois, j'ai réalisé que vous veniez souvent d'horizons divers (Europe, Afrique, Amérique ; Marocains résidant à l'étranger ou au Maroc, non Marocains résidant à l'étranger ou au Maroc, hommes et femmes d'âges divers, etc.) et aviez des objectifs tout aussi pluriels : installation et épanouissement au Maroc pour certains, apprentissage de l'arabe marocain (darija) et maintien du lien avec le Maroc et sa culture pour d'autres.

Face à cela, difficile ​de répondre à toutes les attentes sans être débordée.

  • ​​​Mon temps étant limité, il est nécessaire de choisir mes priorités :

​​J'ai beau être passionnée par le travail que je mène avec Maroc Émoi, mes journées durant l'année 2017-2018 ressemblaient ainsi davantage à un marathon qu'à une sinécure​.

​La conséquence de cela, ce fut pour moi une impression d​e travail à demi-fait, ​jamais vraiment complet sur une thématique en particulier, ​et pour vous le probable sentiment de rester toujours sur "votre faim", notamment concernant l'apprentissage de l'arabe marocain.

  • Votre contribution est ESSENTIELLE à l'évolution de Maroc Émoi :

Loin de moi l'idée de faire de la démagogie, mais cette première année passée à communiquer avec vous a très grandement contribué à enrichir le concept Maroc Émoi​ et m'a montré combien vos retours sont primordiaux pour son développement.

​​Pour les prendre en compte de manière plus efficace, j'ai décidé :

- ​ de revoir mes moyens de communication avec vous, ce qui m'a demandé de prendre une décision "culottée" que je vous explique ​à la fin de cet article, 

- ​de répondre aux nombreux besoins que vous m'exprimez concernant le Maroc de manière progressive et organisée, en suivant le principe selon lequel il vaut mieux accomplir peu mais bien et régulièrement, que beaucoup mais à moitié et en dents de scie.

Cette deuxième remarque m'amène à vous présenter un document très important : le programme 2018-2019 de Maroc Émoi et la vision dans laquelle il s'inscrit

​Le programme 2018-2019 de Maroc Émoi : spécialisé, organisé et progressif ​

​Pour arriver à la réalisation de ce programme, je vous résume ma réflexion (pour bien la comprendre, il faut avoir lu la partie "Bilan") :

  • Vous venez d'horizons différents,
  • Vos objectifs concernant le Maroc sont nombreux et pluriels,
  • ​Mon énergie et mon temps ne sont pas extensibles à l'infini,
  • J'ai alors trois choix : 1- soit je restreins le contenu proposé sur ce blog à une catégorie bien particulière de personnes (ex : les ​familles installées au Maroc dans le but d'y rester ​sur le long terme), 2-soit je restreins le contenu proposé sur ce blog à une thématique bien particulière (ex : apprentissage du darija OU installation au Maroc OU "intégration" et épanouissement au Maroc), 3- Soit je revois la vision de Maroc Émoi sur le long terme de sorte à n'avoir à prendre ni la décision n°1, ni la n°2.

​Choisir la solution n°1, cela me priverait de l'enrichissement que me procure le fait d'être en contact avec des personnes venant d'horizons divers.

​​Choisir la solution n°2 m'obligerait à m'enfermer dans une seule et même thématique, ce qui serait vite inintéressant pour une partie d'entre vous, et très ennuyant à terme pour moi.

J'ai donc décidé après mûre réflexion de prendre la décision n°3. 

La vision 2018-20​28 de Maroc Émoi

La vision Maroc Émoi que je vous ai présentée à la naissance de ce blog va désormais être quelque peu modifiée et ​se verra structurée et déterminée sur le long terme, puisqu'elle va s'étendre de 2018 à 20​28.

Je précise que celle-ci n'est pas figée et qu'elle peut s'affiner au fur et à mesure du temps, tout en restant cohérente avec la vision de base que je vous présente.

Une thématique chaque année

Chaque année, je travaillerai sur une thématique bien précise que je vous annoncerai à chaque rentrée de septembre, et qui sera déterminée à la fois selon ​ce qu'il me semble pertinent ​de vous partager sur le Maroc, et selon les besoins que vous m'aurez exprimés au cours de(s) l'année(s) précédente(e). 

Chaque thématique se succèdera année après année pour former une sorte d'escalier ascendant ​afin de ​parvenir à un seul et même but : accompagner une génération de ​Marocain(e)s ou non Marocain(s), résidant au Maroc ou non, ​vers une excellente connaissance du Maroc (linguistique, culturelle, pratique, juridique, etc.) et œuvrant ​ensemble pour contribuer :

- à leur propre épanouissement et celui de leurs familles au Maroc, que ce soit toute l'année où lors de leurs voyages ​dans ce pays,

- à rendre le Maroc plus productif, prospère et rayonnant aux niveaux national et international, non seulement sur le plan économique, mais aussi de l'éthique (principes universels), de l'innovation des idées, de l'humanitaire, etc.

​Un schéma valant mieux qu'un long discours :

La vision 2018-2028 de Maroc Émoi

Un seul but : mieux connaître le Maroc pour mieux y œuvrer

En d'autres termes : toi, moi, et tous ceux qui suivent Maroc Émoi, nous venons de différents pays ou continents, nous sommes Marocains ou non, nous résidons au Maroc ou non, avons soit l'objectif de nous y installer afin d'étudier, de travailler quelques temps, ou bien de nous y épanouir sur le long terme sur les plans personnel, familial et professionnel ; soit de maintenir des liens forts avec le Maroc même si l'on habite à des milliers de kilomètres, et de transmettre cet attachement à nos enfants.

Ce qui nous réunit tous, c'est notre ​intérêt ​pour le Maroc. Celui-ci s'incarne, pour certain(e)s, ​​en un véritable amour pour ce pays ; pour d'autres, en la simple envie de le découvrir pour mieux le comprendre.

​Le Maroc ​apporte ou peut apporter du positif à chacun d'entre nous, selon nos propres objectifs. Et en retour, il est je pense primordial que chacun d'entre nous lui apporte ​une contribution positive, aussi symbolique soit-elle, car nous avons tous des compétences diverses à mettre au profit du développement de ce pays. 

Nombreuses sont les personnes œuvrant ainsi, ​avant même la création de ce blog. Mais d'autres pourraient être influencées ​en ce sens par ​la vision que souhaite véhiculer Maroc Émoi.

​Pour que ​nous puissions ​réaliser chacun ​nos objectifs personnels au Maroc ou en lien avec ​ce pays, et y apporter ​​notre contribution aussi minime soit-elle, il est je pense ​primordial de ​connaître sa langue (l'arabe marocain, voire aussi l'arabe ​dit moderne, et parfois selon les régions ​l'amazigh [berbère]), sa culture, son fonctionnement (pratique, juridique, etc.), les problématiques auxquelles ce pays et ses habitants sont confrontés au quotidien, etc.

Je ne te dis pas que sans ​cela tu ne pourras rien apporter au Maroc, NON !

Mais que si tu ajoutes ces diverses connaissances à tes propres compétences, tu seras bien plus à même d'apporter une contribution efficace et adaptée au Maroc, ainsi que de t'épanouir personnellement, familialement ​voire professionnellement au Maroc. 

Réunis par notre attachement au Maroc malgré nos différences

Cette connaissance aidera aussi davantage à unir les différentes catégories de personnes autour de leur ​intérêt commun pour le Maroc, plutôt que de voir parfois se développer à mon grand regret des catégories qui ne se rencontrent que tr​op peu : les Marocains nés et ayant grandi au Maroc ​entre eux, les Marocains ayant grandi à l'étranger entre eux, les Français entre eux, les Espagnols entre eux, les​ personnes venant de l'Afrique subsaharienne entre ​elles, etc.

Tous réunis malgré nos différences autour de notre​ intérêt pour le Maroc

Bref, derrière cette vision qui peut sembler idéaliste, se cache une réflexion personnelle mûrie plusieurs années.

De plus en plus de personnes viennent s'installer au Maroc mais trop souvent s'isolent/se sentent isolées ou ne fréquentent que des personnes venant du même horizon qu'elles par manque de connaissance de l'arabe marocain, de la culture marocaine, ou d'autres paramètres propres à ce pays ou bien à eux-mêmes.

Trop de fois elles m'ont confié se sentir étrangères au Maroc malgré leur amour pour ce pays et/ou leur désir d'y envisager la vie ​sur le long terme. 

Anticiper l'avenir positivement

Cela m'amène à me questionner.

Dans 5 ans, 10 ans, 15 ans, leur situation sera-t-elle la même, et dans ce cas, se sentiront-elles toujours "étrangères" ? Est-ce une vie de ne se sentir jamais tout à fait bien ici (Maroc), jamais tout à fait bien là-bas (pays qu'on a quitté) ?

Et qu'en sera-t-il de de leurs enfants, se sentiront-ils appartenir pleinement ​au Maroc sans pour autant renier leurs origines et leur histoire, ou bien auront-ils l'impression de n'être véritablement chez eux, ni vraiment au Maroc, ni vraiment dans le pays duquel sont arrivés leurs parents ?

Parallèlement à ce phénomène, il existe partout dans le monde des milliers de Marocains qui ​aiment le Maroc et reconnaissent l'attachement qu'ils ressentent pour ce pays.

Certains connaissent parfaitement la langue, la culture et le fonctionnement de leur pays d'origine, mais ​​d'autres en ignorent une partie, ce qui les empêche de se sentir pleinement à l'aise lors de leurs visites au Maroc, notamment de pouvoir s'exprimer ​aisément dans la langue de leurs parents et ancêtres.

J'en ai aussi vu beaucoup résumer le Maroc à la seule et unique ​ville ou région de ce pays qu'ils visitent chaque année avec leurs parents depuis qu'ils sont nés.

Qu'en sera-t-il pour eux dans 5 ans, 10 ans ou 15 ans ? Se sera-t-il installé une sorte de fossé entre eux et leur pays d'origine ? Et qu'en sera-t-il ​pour leurs enfants ?

Voilà pourquoi Maroc Émoi a la modeste ambition de transmettre dans les années à venir un certain nombre de connaissances pratiques et théoriques, sous la forme d'une grande thématique ciblée ​développée en détails chaque année, afin que chacun(e) ​​ait tous les éléments en main pour, à terme, s'épanouir pleinement dans sa relation avec le Maroc et y contribuer à sa manière (s'il le souhaite).

​Un pourquoi puissant

Ma seule motivation derrière tout cela, c'est de transmettre tous les éléments qui m'ont aidé à me sentir chez moi au Maroc, quand bien même ma naissance, mes origines françaises et mon parcours de vie ne me destin​aient pas à me sentir chez moi dans un pays autre que la France qui m'a vue grandir.

Le Maroc m'a énormément ​appris, et je ​souhaite en remerciement lui apporter mon humble contribution au travers du concept Maroc Émoi. 

Je ​souhaite aussi que toutes les personnes qui passent par ce ​que j'ai vécu durant mon parcours avec le Maroc (​manque de connaissance de la langue et de la culture marocaines, d​e son fonctionnement , le sentiment d'y être perdu(e), de ne plus y être autonome, etc.) trouvent dans Maroc Émoi en quelques sortes un "ami" bienveillant qui les aide à aller de l'avant dans leur relation et leur autonomie ​vis-à-vis ​de ce​ pays.

3 objectifs à atteindre pour 2028

Pour résumer en 3 phrases, l'objectif de Maroc Émoi à long terme est de :

  1. transmettre une connaissance approfondie du Maroc aux personnes ayant un intérêt pour ce pays : sa langue, sa culture, sa société, son fonctionnement dans toutes les facettes du quotidien (ex. : comment s'y installer ? comment y vivre et s'y épanouir au quotidien ?), ses lois, etc. ;
  2. fédérer les compétences d​es personnes aimant le Maroc* au profit de leur propre développement et celui de ce pays ; c'est-à-dire que leurs compétences​, mises en lien avec leur connaissance du Maroc, leur soient utiles non seulement pour se développer dans la sphère personnelle, mais également qu'elles soient mises à profit dans ce pays, car l'on a tous quelque chose d'original et de particulier à apporter pour l'enrichir au sens large du terme ;
  3. ​​accompagner ​les personnes aimant le Maroc* ​à devenir des leaders participant au rayonnement interne et externe du Maroc ; il s'agit de l'étape ultime faisant suite à la précédente : que les personnes le souhaitant, ​encouragées par la vision Maroc Émoi , transmettent au Maroc leurs compétences dans un domaine donné afin d'aider les personnes qui en bénéficient à atteindre et manifester leur meilleur potentiel.

* Quand je parle des "personnes aimant le Maroc", je m'adresse tout particulièrement aux personnes installées au Maroc après avoir quitté le pays où elles vivaient précédemment, ainsi qu'aux personnes attachées sentimentalement au Maroc installées à l'étranger, notamment les Marocains Résidant à L’Étranger. 

Je pense en effet que pour ​avoir la motivation de franchir les étapes 2 et 3, il faut ressentir un certain attachement, pour ne pas dire amour, pour le Maroc

J'estime par ailleurs que je n'ai rien à apprendre aux Marocains qui sont nés et ont grandi au Maroc puisqu'ils connaissent mieux ce pays que moi (ce qui peut être le cas aussi de ceux qui n'y ont pas grandi) ; cependant, il est primordial à mes yeux d’œuvrer en symbiose entre Marocains nés et ayant grandi au Maroc, et les personnes citées juste ci-dessus, dans le bien commun du Maroc.

L'esprit Maroc Émoi en une phrase : mieux connaître le #Maroc pour mieux y œuvrer

Clique pour tweeter !

​Après cette longue mais nécessaire explication de la vision Maroc Émoi, ​voici enfin le programme que je vous propose pour l'année 2018-2019.

Le programme 2018-2019 de Maroc Émoi : l'apprentissage du darija pour les débutant(s) et faux débutant(s)


J'ai décidé cette année de concentrer l'essentiel de mon travail sur l'enseignement de l'arabe marocain (darija) au profit des personnes de niveau "débutant" et "faux débutant" dans la maîtrise de ​ce dialecte.

Le terme de "débutant" regroupe toutes les personnes qui ne comprennent pas et ne savent pas s'exprimer en arabe marocain ; elles ont donc encore tout, ou quasi tout à apprendre ;

Le terme de "faux débutant" regroupe toutes les personnes qui comprennent et savent s'exprimer un peu en arabe marocain, mais font encore de nombreuses fautes de "grammaire", de conjugaison et manquent beaucoup de vocabulaire, mais aussi d'assurance, pour s'exprimer dans des conversations simples. 

Ce public constitue la très grande majorité des personnes qui suivent Maroc Émoi pour apprendre l'arabe marocain :

Extrait d'un sondage réalisé par Maroc Émoi

​J'ai choisi cette thématique pour cette année car je suis persuadée que connaître l'arabe marocain peut être une clé facilitant de nombreuses autres problématiques auxquelles les membres de la famille Maroc Émoi ​sont confrontés, mais aussi parce que c'est le sujet pour lequel vous avez suscité le plus d'intérêt ces derniers mois.

​Pour cela, je m'engage cette année 2018-2019 à :

  1. ​réaliser et lancer une formation en ligne payante d'apprentissage de l'arabe marocain destinée aux débutant(e)s et faux débutant(e)s ; ​elle aura pour objectif de leur permettre de comprendre et ​s'exprimer en arabe marocain dans les situations ​les plus courantes. C'est une promesse que j'avais tenue en janvier 2018. Je précise que cette formation est en cours de création et verra le jour dans quelques mois ; c'est à ce moment seulement que j'informerai de son programme et son prix ;
  2. publier régulièrement du contenu gratuit concernant l'apprentissage de l'arabe marocain à destination des débutants et faux débutants, selon le calendrier suivant :
  • un cours d'arabe marocain par mois, d'octobre 2018 à juin 2019, publié sur le blog Maroc Émoi,
  • des vidéos publiées selon un programme mensuel sur la chaîne Youtube Maroc Émoi ; le détail de ce programme sera présenté ​d'ici peu via la publication d'une vidéo sur ladite chaîne ;
  • la reprise ​de la "darija story" sur le compte Instagram Maroc Émoi, du lundi au vendredi, uniquement pour le partage de mots de vocabulaire en arabe marocain. Même si tu n'as pas de compte Instagram, tu peux accéder aux publications et aux story de mon compte 🙂

Je ne m'engage pas à publier ce contenu gratuit durant les vacances scolaires marocaines et s'il devait m'arriver un cas de force majeur.

Par ailleurs je ne m'engage pas cette année à publier du contenu concernant l'installation et la vie au Maroc. C​e n'est pas ma priorité cette année, ce qui signifie que je publierai ​un article ​dans cette thématique uniquement si mon emploi du temps me le permet.

Cela ne signifie pas a contrario que le blog Maroc Émoi abandonne ces thématiques pour les années à venir.

Si tu veux apprendre l'arabe #marocain, cette année ne lâche pas Maroc Émoi d'une semelle !

Clique pour tweeter !

Maintenant que le programme 2018-2019 Maroc Émoi est clairement défini, il me reste à te parler du rapport que je veux entretenir avec les réseaux sociaux cette année.

La décision "culottée" : Maroc Émoi et certains réseaux sociaux

Un constat

​L'année 2017-2018, j'ai consacré pour le développement de Maroc Émoi énormément de temps aux réseaux sociaux.

Dans un sens je ne le regrette pas car cela m'a permis d'être en contact avec vous et d'enrichir le concept de ce blog, mais dans un autre je le regrette car j'ai très peu avancé sur ce qui est concret et durable : la création d'un contenu de qualité qui vous aide vraiment à avancer dans les problématiques en lien avec le Maroc auxquelles vous êtes confrontés.

​​Afin de pallier à cela, et dans une démarche de qualité de l'activité de Maroc Émoi, j'ai décider de cibler ma communication sur les réseaux sociaux et de revoir mes priorités en la matière.

Une décision

Au regard de toutes ces considérations, j'ai décidé pour l'année 2018-2019 de restreindre mon activité régulière sur les réseaux sociaux à :

  • Instagram : c'est le seul réseau social que j'alimenterai régulièrement (mais pas ​toujours quotidiennement) comme je l'ai fait l'année dernière, pour partager mes connaissances en arabe marocain mais aussi des mini-articles sur la vie quotidienne au Maroc ;
  • Youtube : j'y publierai cette année régulièrement des vidéos sur l'apprentissage de l'arabe marocain, comme indiqué dans le programme ci-haut.

​Je t'invite donc à t'abonner à ces deux comptes (en cliquant ci-dessus) si tu es intéressé(e).

  • Par ailleurs cette année ​je répondrai de manière prioritaire aux mails que je reçois dans le cadre de ce blog, ce qui n'était pas le cas l'année dernière.

Et c'est tout !

Pour les autres réseaux, à savoir Facebook, Twitter et Google +, je me contenterai simplement d'avertir de la publication des nouveaux articles publiés sur le blog ou parfois de transmettre des articles publiés ailleurs ​qui me semblent pertinents.

Pourquoi délaisser le "sacro-saint" Facebook ? En aucun cas par dédain envers ​le public qui suit Maroc Émoi sur ce réseau, mais uniquement ​parce que c'est un réseau que je n'apprécie pas. 

En revanche, j'ai pour objectif cette année de développer mon compte Pinterest, que je vous communiquerai en temps voulu.

Voilà j'ai la joie de t'annoncer que cet article est terminé ! Si tu as tenu jusqu'à la fin c'est que tu as du courage et ça, ça se fête 🙂

Je suis consciente que cet article peut te plaire ou te déplaire, mais je ne regrette pas d'avoir été franche car j'y ai été fidèle à moi-même et aux valeurs que je souhaite transmettre dans ce blog et ce concept

​La parole est à toi !

Maintenant je serais honorée que tu me donnes ton avis en commentaire : le programme de cette année te convient-il ? Si non, quelle grande thématique aimerais-tu qu'on développe l'année prochaine ? 

J'attends tes réactions, et si la vision et le programme que je t'ai annoncés ici te plaisent, partage cet article autour de toi 😉

aurelie-maroc-emoi
Cette année, le blog Maroc Émoi s'est fixé la mission de t'apprendre l'arabe marocain en ligne. Es-tu prêt(e) à relever le défi ?
Suivre

À propos de l'auteur

Moi c'est Aurélie :) Amoureuse du Maroc depuis mon adolescence, cela fait 7 ans que j'y habite avec ma petite famille. Après des débuts quelque peu rocambolesques, aujourd'hui je m'y sens comme un poisson dans l'eau et j'ai bien l'intention de t'aider toi aussi à y parvenir !

(18) commentaires

Ajoute ta réponse
9 Partages
Partagez5
Enregistrer
Buffer4
Tweetez
WhatsApp