Les 5 meilleures excuses pour ne jamais t’installer au Maroc

Installation au Maroc

À l'heure où s'installer au Maroc commence à devenir à la mode, il est grand temps que je t'en dissuade en 5 points et que j'emploie pour cela les grands moyens.

Non tu ne rêves pas. Un blog spécialisé dans l'installation au Maroc qui va tout faire pour te dissuader de t'installer au Maroc.

C'est l’hôpital qui se moque de la charité !

Car oui j'ai à cœur de perpétuer cette longue tradition ancestrale : (presque) tout le monde m'a dissuadé de venir m'installer au Maroc alors moi aussi je vais tout faire pour t'en dissuader.

Niark ! Niark ! Niark !

Non Blanche-Neige, ne croque pas dans la "popomme" rouge.

Concentre-toi, le moment est grave...

Je suis sur le point de te livrer les 5 monstruosités que tu pourrais rencontrer en venant t'installer au Maroc.

Ainsi, quand quelqu'un t’appellera à rejoindre le mouvement de mode "Tous en babouches", tu pourras sortir tes meilleures cartes : tes 5 meilleures excuses pour ne jamais t'installer au Maroc.

Assis-toi confortablement, ça va commencer.

Je dédicace cet article à toutes les personnes qui ont essayé de me dissuader de venir m'installer au Maroc et autres conteurs de "bou3ou" (grand méchant loup). PEACE !

Merci du fond du cœur de m'avoir encore plus donné envie de m'y installer.

La pause émotions est finie. Place maintenant à l'humour noir.

Avertissement : cet article peut heurter la sensibilité de personnes rigido-rigides.

Et si tu es "pressée du ciboulot" voilà la carte des menus. Bon appétit !

Allez maintenant répète après moi :

"Je n'irai jamais m'installer au Maroc parce que...

1- Au Maroc, on te prend trop pour la famille

Journée presque banale au Maroc.

Tu sors faire tes courses et sur le chemin tu tombes sur une dame de l'âge de ta mère qui te demande de lui indiquer le chemin et t'appelle "binti" (ma fille).

Puis arrivée chez le marchand de légumes tu prends ce que tu veux et en caisse, le marchand te demande si ça sera tout et ajoute "khti" (ma sœur).

Ensuite tu prends le chemin du retour et tu croises des enfants du quartier qui jouent au foot. En plein match Real vs FC Barcelone ("Allez Real !"), ils oublient d'arrêter le jeu et la balle rebondie sur ta jambe. Là un des enfants te demande pardon et ajoute "khalti" (ma tante).

Puis tu avances quelques mètres et là une tomate tombe de ton cabas à roulettes et un passant t'interpelle en t'appelant "chrifa" (la sainte).

La sainte ! Non mais c'en est trop là ! C'est quoi cette manie de prendre tout le monde pour la famille !

De là où je viens personne te calcule et tu calcules personnes et on se croise sans jamais se regarder et ça c'est juste trop cool, hein ?

Alors surtout ne t'installe pas au Maroc sinon ils vont commencer à te prendre pour leur fille, leur soeur, leur tante, peut-être même leur sainte. Et pire que ça, ils vont t'engraisser comme une oie.

2- Au Maroc, on va t'engraisser comme une oie

Oui bon là j'avoue, l'expression est un peu hard.

Mais honnêtement le jour où on m'a posé pour la première fois un plat de "Seffa" ou bien de viande au pruneau ("l'Ham bi l'berqouq") juste après que je me sois goinfrée de poulets rôtis aux olives, ben j'ai pas trouvé d'autre expression.

Vous n'auriez pas pu me dire que quand y'a deux nappes c'est qu'il y a deux plats ! Au moins j'aurais fait mes réserves.

Je te le dis tout de suite, tu pourras pas dire que je t'ai pas prévenu. Si tu t'installes au Maroc on va te harceler ! "Kouli" (mange), "kouli hada" (mange ça), "ma klitich hada ?!" ("tu n'as pas mangé ça"), "ma kliti walou ga3" ("tu n'as vraiment rien mangé").

"Wak wak a 3ibadallah" (au secours) mon ventre va exploser !

Et puis tu vas manger tellement de pain que ton ventre va se transformer en "khobza" (pain rond).

D'ailleurs à propos de poulet aux olives, ne t'installe jamais au Maroc parce qu'il y a trop de bruits bizarres.

3- Au Maroc, il y a trop de bruits bizarres

Il est 4h30 du matin et le "chant des poulets" commence. Le coq de ton voisin fait un concours du "cocorico" le plus stylé avec les autres coqs du quartier.

Tu finis par te rendormir mais à 8h c'est Madame poule qui glousse  comme si elle participait à la finale de "The Voice" parce qu'elle vient de pondre un œuf à son coq chéri.

Mais va-t-on jamais dormir ou quoi ? Déjà que t'as pas dormi de la nuit parce que l'âne du voisin a passé son temps à essayer d'imiter Johnny et qu'il y a encore eu un règlement de compte entre les chiens du quartier, alors merci !

Même Brigitte Bardot ne supporterait pas là !

Bref tu te rendors... Jusqu'à ce que tu sois réveillée par de drôles de voix.

"Haraaaaaaa l'khbiiiiiiiz keeeeeeeerm" ("ramène le pain rassis") : voilà qu'une dame passe dans ta rue pour demander à voix haute le pain rassi que les gens n'ont pas utilisé (pour le revendre, oui oui, tu comprendras plus tard).

Tu reposes ta tête sur ton oreiller, au bord de la crise de nerf. Et d'un coup tu entends : "niiiuuuuuuuuuuuuuuuu". Non je ne te traduirai pas. Même les Marocains ont du mal à comprendre. Le Monsieur qui récupère les vieux objets en tous genres passe en prononçant son petit cri pour que tu saches que c'est lui et pas un autre qui passe.

Tu finis par te lever, un peu de mauvais poil.

Bref tu l'as compris, ne viens jamais t'installer au Maroc si tu es adepte de " grasse mat' " ; mais aussi plus généralement si tu n'aimes pas l'ambiance.

4- Au Maroc, y'a trop d'ambiance

Comme le dit le proverbe, "l'mgharba, ki jem3hom l'bendir, w ki ferqhom z... (les Marocains complèteront !). C'est à dire : "Les Marocains, c'est le "tam tam" qui les réunis, c'est-à-dire la bonne ambiance.

À leur habitude, les "Gnawa" passent dans ta rue pour demander une petite pièce et te jouent leur meilleur morceau.

Tu n'aimes pas le bruit. Tu n'aimes pas l'ambiance. Toi ton trip c'est d'écouter la cinquième symphonie de Tchaïkovski.

Mais ça n’empêche que tu les regardes discrètement derrière ta fenêtre. 

Et puis surtout ne prend jamais le taxi au Maroc. Pour peu que le chauffeur soit bavard, il va te raconter les malheurs qui sont arrivés à son cousin Miloud, te rejouer le dernier match "Raja VS Widad" ou bien te faire un speech politique qui ferait pâlir le Général de Gaulle !

Enfin, ô toi qui n'aime pas l'ambiance, ne te rend jamais dans la salle des femmes d'un mariage marocain. Tu n'y survivrai pas !

Ton tympan ne sortirait pas indemne à l'écoute des derniers airs de l'orchestre "cha3bi" : "hahahaaaaa would 3ammiiiiii" (populaire : "Oh oh oh le fils de mon oncle"... Les connaisseurs du Maroc comprendront).

Pire, tu finirais avec une luxation de la hanche à force d'imiter les danses du ventre de tes congénères, et tu ne passerais pas l'épreuve du dépôt de plat de "Djej m'hammar" (poulets rôtis) sur la table : à vos marques... prêts... PARTEZ ! Tous aux cuisses (de poulet) !

Parce que oui, on t'aura déjà assez prévenu comme ça, les Marocains ne sont pas des créatures surnaturelles.

5- Le Maroc n'est pas peuplé de créatures surnaturelles

Quand j'ai annoncé que je voulais m'installer au Maroc, on a commencé à me faire peur : les Marocains patati, les Marocains patata...

Le pire c'est que ce sont des Marocains qui me disaient que les Marocains "patati patata". Même pas peur !

Alors il est temps qu'à mon tour je te mette en garde contre les Marocains.

Méfie-toi... Méfie-toi bien. Je vais te révéler un secret de polichinelle : les Marocains ne sont pas des créatures surnaturelles !

Non on t'a menti ! Les Marocains ce sont des êtres humains, comme toi, comme moi.

Oui avec un cœur, parfois tellement gros que quand ils te disent bonjour ils te serrent fort dans leurs bras.

Avec une tête, parfois en mode Einstein quand ils doivent réparer ta voiture ou ton mixeur qui a pris feu ; parfois en mode "caractère bien trempé" quand tu les as vexés.

Avec du sang aussi qui coule dans leurs veines : un coup il monte jusqu'à la tête alors ils crient très fort et tu songes à appeler la police ; puis juste après il redescend alors ils se mettent à se prendre dans les bras et se donner des petites tapes fraternelles dans le dos.

Mais aussi avec une bouche, tu le comprendras quand tu entendras ton voisin parler très très fort au téléphone et que tu apprendras pourquoi la fille de l'oncle de la tante de ta mère s'est mariée avec le fils du demi-frère du père à la mère de sa voisine à Agadir.

Tu as tout suivi ?

Tant de bonnes excuses pour ne jamais t'installer au Maroc

À vrai dire j'ai encore plein de bonnes excuses à te donner pour ne jamais t'installer au Maroc.

Ne t'installe jamais au Maroc parce qu'il y a des choses tellement pas chères que tu n'oseras pas les acheter de peur que ça ne soit pas de la bonne qualité. Par exemple, surtout n'achète jamais une bouteille d'eau vide remplie d'huile d'olive fraîchement extraites par l'oncle M'barek de Kalaat Sreghna, elle risquerait d'être tellement bonne que tu vas en oublier ton Nutella !

Ne t'installe jamais au Maroc aussi parce que tu risques de rencontrer des personnes qui te disent tout le temps "l"hamdollah" ("Dieu soit loué"), même les personnes qui n'ont presque rien, et c'est dangereux d'entendre des gens qui se plaignent pas, même pas de la pluie... Non mais franchement ils sont pathétiques ces gens qui sourient presque toujours et qui te disent à longueur de journée "l'hamdollah" !

Ne t'installe jamais au Maroc également parce que tu trouves de la nourriture trop bonne mais tu sais pas si c'est bio alors tu risques de ne pas y survivre qui sait ?

Bref j'ai tellement de bonnes excuses à te donner pour que tu ne t'installes pas au Maroc...

Si tu n'as pas compris le sens de cet article et que tu t'es énervé(e) tout(e) seul(e) à te dire que je dis du mal du Maroc, reprends tes esprits.

Parce qu'en fait j'essayais juste de te parler de toutes ces choses qui font que j'aime énormément le Maroc. Ces choses simples, incongrues, parfois énervantes mais en même temps si charmantes...

Alors oui je sais le Maroc c'est pas le Paradis, il y a certaines choses qui parfois ternissent le tableau, et sois rassuré(e) je ne te les cacherai pas. Mais...

Crois-moi, si le Maroc ne recelait pas en lui autant de trésors, alors je n'y serais pas restée pour vivre ne serait-ce qu'un mois.

Clique pour twitter

Si tu rêves de t'installer au Maroc, alors embarque avec moi dans cette aventure. Elle ne fait que commencer...


Suivre

À propos de l'auteur

Moi c'est Aurélie :) Amoureuse du Maroc depuis mon adolescence, cela fait 7 ans que j'y habite avec ma petite famille. Après des débuts quelque peu rocambolesques, aujourd'hui je m'y sens comme un poisson dans l'eau et j'ai bien l'intention de t'aider toi aussi à y parvenir !

Partagez
Enregistrer
Buffer
Tweetez
WhatsApp
0 Partages